'> Fabebook: Une balade dans la nuit - George P. Pelecanos

mardi 23 février 2016

Une balade dans la nuit - George P. Pelecanos

Calmann-Levy
13/02/2013 272 pages

Vingt-neuf ans, athlétique, moral mais pragmatique, Spero Lucas, un ex-marine qui a combattu en Irak et travaille maintenant comme enquêteur pour un avocat à Washington DC, est le héros de cette nouvelle série. Caractéristique essentielle : sa commission, lorsqu’il réussit, est toujours de 40 %. Grâce au suivi on line des livraisons de colis, les trafiquants de drogue modernes peuvent faire livrer leur came à des adresses où les habitants sont absents dans la journée. Rien de plus pratique alors que de récupérer un colis que les services de police ont peu de chances d’avoir repéré. Parfois cependant, celui qui le récupère n’est pas celui auquel il était destiné. C’est alors qu’intervient Spero Lucas. Ici, la drogue a été volée à Anwan Hawkins, un dealer qui, de sa prison, embauche Spero. Son avocat lui en a vanté les dons d’observation et de déduction. Et il avait raison : Spero comprend vite que ce sont Tavon et Edwin, les « assistants » d’Anwan, qui ont « perdu » le colis. Mais l’ont-ils vraiment perdu ? Confronté à ce problème, Spero n’a d’autre solution que d’enquêter dans certains des milieux


Avis :
Spero Lucas, ancien jeune marine reconverti dans les enquêtes privées, travaille en solo et se voit confier une nouvelle affaire.
Anwan Hawkins est incarcéré pour trafique de cannabis,  des colis ont disparus, il reçoit Spero à la prison et le charge de les retrouver.
C'est le premier roman de cet auteur que j'aborde ! Si l'écriture n'est pas exceptionnelle, l'histoire est bien tournée.
On imagine bien Spero et le monde qui l'entoure.  Son enquête n'est pas compliquée,  au départ ...
Tavon et Edwin sont les bras droits de Hawkins, ils sont jeunes, ils aiment le fric, les sorties et les belles nanas mais voilà,  ils se font buter !
Spero qui a pour mission de retrouver les fameux colis, poursuit son enquête qui va devenir dangereuse, pour lui et son entourage.
L'auteur fait pas mal de références musicales et culinaires.
Ce que Spero écoute et mange m'importe peu dans un polar. Un peu, ça va mais force de détails,  c'est un peu lassant. Heureusement,  ce n'est pas trop exagéré.
Et puis il boit de la Stella ...  non mais quelle idée ? (cette bière est infecte).
Toutefois Spero est un héros que j'aime bien, même si l'image du "héros-ancien marine-qui en a trop vu" est un peu trop "cliché américain" pour moi.
C'est un roman assez court qui ne me laissera pas de souvenirs indélébile, mais sans me déplaire pour autant.
Pour preuve, je ne l'ai pas laissé au club de la page 30.

Fabe

1 commentaire :

  1. Je passe mon tour sur celui-ci, vu la pile qui m'attend, merci de ne pas l'alourdir.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez laisser ici votre commentaire.
Ne restez pas anonyme ... Saisissez au moins nom ou url.
C'est plus sympa !